KaffeeundKuchen hat geschrieben: La Marseillaise

Version Reggae de Serge Gainsbourg
https://www.youtube.com/watch?v=-j1aidIGXq4

Ein Konzert von Gainsbourg und den Reggae-Musikern, während dessen diese Version gesungen werden sollte, musste wegen Bomben- und Gewaltandrohungen durch französische Fallschirmjägern und Rechtsextremisten abgesagt werden.


WAHNSINN !

Und das beim NACHBARN !!

Da tun sich staatliche Fallschirmjäger mit Rechtsextremisten ZUSAMMEN ! ! !

Drohen sogar mit Bomben ! ! !

Und da macht sich Mutti bei UNS wegen ein paar Reichsbürgern in Hose ;

und die Clans behalten freie Hand, sich auf jedem Minarättchen weiter zu entfalten.

Da grüsst doch gleich stramm die ShariaPolizei mit :oops: :oops: :oops:

MAHLZEIT
und
Salutations aus der Banenrebubligg :mrgreen:
Francis Cabrel - Je l'aime a mourir

https://www.youtube.com/watch?v=bMZVtFCU0ZQ&app=desktop
Patrick Norman - L'Hirondelle

https://www.youtube.com/watch?v=Hhn6jzUwm0o
PIERRE PERRET - Lily
https://www.youtube.com/watch?v=FVYlycKQGKg


Lily
Pierre Perret
On la trouvait plutôt jolie, Lily
Elle arrivait des Somalies Lily
Dans un bateau plein d'émigrés
Qui venaient tous de leur plein gré
Vider les poubelles à Paris
Elle croyait qu'on était égaux Lily
Au pays de Voltaire et d'Hugo Lily
Mais pour Debussy en revanche
Il faut deux noires pour une blanche
Ça fait un sacré distinguo
Elle aimait tant la liberté Lily
Elle rêvait de fraternité Lily
Un hôtelier rue Secrétan
Lui a précisé en arrivant
Qu'on ne recevait que des Blancs
Elle a déchargé des cageots Lily
Elle s'est tapé les sales boulots Lily
Elle crie pour vendre des choux-fleurs
Dans la rue ses frères de couleur
L'accompagnent au marteau-piqueur
Et quand on l'appelait Blanche-Neige Lily
Elle se laissait plus prendre au piège Lily
Elle trouvait ça très amusant
Même s'il fallait serrer les dents
Ils auraient été trop contents
Elle aima un beau blond frisé Lily
Qui était tout prêt à l'épouser Lily
Mais la belle-famille lui dit nous
Ne sommes pas racistes pour deux sous
Mais on veut pas de ça chez nous
Elle a essayé l'Amérique Lily
Ce grand pays démocratique Lily
Elle aurait pas cru sans le voir
Que la couleur du désespoir
Là-bas aussi ce fût le noir
Mais dans un meeting à Memphis Lily
Elle a vu Angela Davis Lily
Qui lui dit viens ma petite sœur
En s'unissant on a moins peur
Des loups qui guettent le trappeur
Et c'est pour conjurer sa peur Lily
Qu'elle lève aussi un poing rageur Lily
Au milieu de tous ces gugus
Qui foutent le feu aux autobus
Interdits aux gens de couleur
Mais dans ton combat quotidien Lily
Tu connaîtras un type bien Lily
Et l'enfant qui naîtra un jour
Aura la couleur de l'amour
Contre laquelle on ne peut rien
On la trouvait plutôt jolie, Lily
Elle arrivait des Somalies Lily
Dans un bateau plein d'émigrés
Qui venaient tous de leur plein gré
Vider les poubelles à Paris.
Surement le plus grand poète de la chanson Française
Gérard Manset Lumières 1984
https://www.youtube.com/watch?v=_F72zzwwJSU

Lumières
Gérard Manset
Mais où sont passées les lumières
Qui nous guidaient ?
Peut-être étions-nous trop fiers
Pour baisser la tête.
Le monde a tourné sans nous,
Sans nous attendre.
Les ténèbres sont partout
Couvertes de cendres.
Mais souviens-toi
Que l'on s'aimait quand même.
Nous étions si jeunes, si fiers
Et, comment le dire,
Nous avons perdu la lumière,
L'étoile qui caressait nos paupières.
Tout m'est égal.
Et quand même
On se souvient,
On se rappelle
De quelque chose
Qu'on pose près du lit,
D'une lumière
Qui brillait la nuit.
Mais où sont passées les lumières
Qui nous guidaient ?
Devenus statues de pierre,
Qu'avons nous fait ?
Les instants, comme des clous de fer
Qu'on enfonce
Et rien que le bruit de la mer
Pour seule réponse.
Souviens-toi, c'était hier,
Mais aujourd'hui,
Le lion secoue sa crinière.
Peur de la nuit,
Gratte le fond de la rivière
Où il venait boire.
Nous avons perdu la lumière.
Nous sommes dans le noir.
Mais où sont passées les lumières
Qui nous guidaient ?
Le lion secoue sa crinière
A chaque coup de fouet
Derrière les barreaux de fer,
Sans illusion.
Derrière les barreaux de fer,
De sa prison
Source : LyricFind
Paroliers : Gerard Manset

Bonus -Territoire de L'Inini
https://www.youtube.com/watch?v=sISCUdsRz_4

Romans et carnets de voyages
1987 : Royaume de Siam, Éditions Aubier
1987 : Chambres d'Asie, Éditions Aubier
1994 : Wisut kasat, Les Belles Lettres
1994 : Aqui te espero, Les Belles Lettres
2000 : 72 heures à Angkor, Les Belles Lettres
2007 : Les Petites Bottes vertes, Gallimard
2008 : À la poursuite du Facteur Cheval, Gallimard
2011 : Visage d'un dieu inca, Gallimard (récit)
2011 : Journées ensoleillées, Éditions Favre
2012 : La terre endormie, Filigranes
2012 : Abbaye de Fontevraud, Éditions Abbaye de Fontevraud
2012 : Bruxelles, Zanpano
2013 : Oh ce sera beau collectif, Zanpano (texte et dessin)
2015 : Éphémère - Francofolies 1987 et 2014, Filigranes (photographies)
2018 : Cupidon de la nuit, Albin Michel
2019 : Récits barbares, Albin Michel
Antoine988 quelle surprise de ta visite sur le site Allemand
de 50plus....merci pour ces jolies chansons.
Mon chanteur favorit c'est Philippe Lavil, parcequ' il chante
des chansons des antilles.
J'éspère que tu reviendras pour poster encore des chansons
des chanteurs que nous ne connaissons pas ici. :D :D
penelope2411 hat geschrieben: Antoine988 quelle surprise de ta visite sur le site Allemand
de 50plus....merci pour ces jolies chansons.
Mon chanteur favorit c'est Philippe Lavil, parcequ' il chante
des chansons des antilles.
J'éspère que tu reviendras pour poster encore des chansons
des chanteurs que nous ne connaissons pas ici. :D :D


He bien c'est toi qui m'a donné l'envie d'y venir suite à tes 2 forums sur le site Français qui nous font découvrir des chanteurs et chanteuses Allemand, en plus je m'y sent bien . et j'ai découvert ce forum
Je suis agréablement surpris de toutes vos publications musicales sur nos chanteurs
Tu devrais créer un forum Vive l'Allemagne chez nous
Bonne soirée
C'est pas tout voila ma chanson du jour
Boby Lapointe - La Maman des Poissons
https://www.youtube.com/watch?v=uhGf2WzAS84

La Maman Des Poissons
Boby Lapointe
Si l'on ne voit pas pleurer les poissons
Qui sont dans l'eau profonde
C'est que jamais quand ils sont polissons
Leur maman ne les gronde
Quand ils s'oublient à faire pipi au lit
Ou bien sur leurs chaussettes
Ou à cracher comme des pas polis
Elle reste muette
La maman des poissons elle est bien gentille!
Ell' ne leur fait jamais la vie
Ne leur fait jamais de tartine
Ils mangent quand ils ont envie
Et quand ça a dîné ça r'dîne
La maman des poissons elle a l'oil tout rond
On ne la voit jamais froncer les sourcils
Ses petits l'aiment bien, elle est bien gentille
Et moi je l'aime bien avec du citron
La maman des poissons elle est bien gentille!
S'ils veulent prendre un petit ver
Elle les approuve des deux ouïes
Leur montrant comment sans ennuis
On les décroche de leur patère
La maman des poissons elle a l'oil tout rond
On ne la voit jamais froncer les sourcils
Ses petits l'aiment bien, elle est bien gentille
Et moi je l'aime bien avec du citron
La maman des poissons elle est bien gentille!
S'ils veulent être maquereaux
C'est pas elle qui les empêche
De s'faire des raies bleues sur le dos
Dans un banc à peinture fraîche
La maman des poissons elle a l'oil tout rond
On ne la voit jamais froncer les sourcils
Ses petits l'aiment bien, elle est bien gentille
Et moi je l'aime bien avec du citron
La maman des poissons elle est bien gentille!
J'en connais un qui s'est marié
À une grande raie publique
Il dit quand elle lui fait la nique
"Ah, qu'est-ce qui tu me fais, ma raie!"
La maman des poissons elle a l'oil tout rond
On ne la voit jamais froncer les sourcils
Ses petits l'aiment bien, elle est bien gentille
Et moi je l'aime bien avec du citron
Si l'on ne voit pas pleurer les poissons
Qui sont dans l'eau profonde
C'est que jamais quand ils sont polissons
Leur maman ne les gronde
Quand ils s'oublient à faire pipi au lit
Ou bien sur leurs chaussettes
Ou à cracher comme des pas polis
Elle reste muette
La maman des poissons elle est bien gentille!
Source : LyricFind
Paroliers : Robert Lapointe
Niagara - Pendant Que Les Champs Brûlent
https://www.youtube.com/watch?v=NTVvmCAEg3A

Pendant que les champs brûlent
Niagara
Des arbres se penchent:
C'est plus fort, plus fort que tout.
Accrochée aux branches,
L'air me semble encore trop doux.
Dans l'herbe écrasée, à compter mes regrets.
Allumette craquée et tout part en fumée.
Pendant que les champs brûlent
J'attends que mes larmes viennent,
Et quand la plaine ondule
Que jamais rien ne m'atteigne...
Ce soir-là on s'est embrassés sans se parler.
Autour de nous, le monde aurait pu s'écrouler.
Les yeux cernés, des poussières dans les cheveux.
Au long de mes jambes, la caresse du feu.
Pendant que les champs brûlent
J'attends que mes larmes viennent,
Et quand la plaine ondule
Que jamais rien ne m'atteigne...
Les yeux cernés, des poussières dans les cheveux.
Au long de mes jambes, la caresse du feu.
Pendant que les champs brûlent
J'attends que mes larmes viennent,
Et quand la plaine ondule
Que jamais rien ne m'atteigne...
Pendant que les champs brûlent
J'attends que mes larmes viennent,
Et quand la plaine ondule
Que jamais rien ne m'atteigne...
Source : Musixmatch
Paroliers : Laporte Muriel Denise Francine / Chenevez Daniel Bernardian Santa-Maria

Bonne journée
..;000.1.1.1aa.JPG
:roll:
Olivia Ruiz - Les Crêpes Aux Champignons
https://www.youtube.com/watch?v=1T4vfFc ... ture=share


Les crêpes aux champignons
Olivia Ruiz
Il est parti ce matin
Je ne l'ai pas retenu
Il est parti comme un rien
Comme si c'était entendu
Moi, je n'y comprends plus rien
Je me laisse mourir de faim
Et comme je ne me sens pas bien
De ma fenêtre, je crie sans fin
Allez, reviens à la maison
J'te ferai des crêpes aux champignons
Allez, rentre ce soir
Promis, je ferai tous tes devoirs
Il est parti hier matin
J'ai décidé cette nuit
Que tout en l'attendant
J'y passerais tout mon temps
Je ferai dans l'aviné
Je ferai dans l'entêtement
Aujourd'hui comme demain
De ma fenêtre, je crierai sans fin
Allez, reviens à la maison
J'te ferai des crêpes aux champignons
Allez, rentre ce soir
Promis, je ne touche plus au poignard
Il a fui depuis six cent six matins
Six cent six jours que les voisins
Hurlent de leurs fenêtres
Que je dois la boucler
Ils disent que je suis folle
Que c'est moi qui l'ai tué
Que mes idées s'envolent
Que j'ai tout oublié
Moi, je sais que c'est faux
Pour qu'il revienne
Je chante haut
Allez, reviens à la maison
J'te ferai des crêpes aux champignons
Allez, rentre ce soir
Promis, je ne touche plus au poignard
Source : LyricFind
Paroliers : Olivia Blanc / Mathias Malzieu
Dateianhänge sehen Sie nur als registriertes Mitglied im 50plus-Treff.
Gael Faure - Siffler
https://www.youtube.com/watch?v=P8hc_H8UX5I

Siffler
Gaël Faure
C'est une route qui se dessine
Là sous mes pas, sous mes yeux,
C'était mon dernier jour à l'usine
Dans la chaleur et le bruit, je n'ai vu que du feu
Je veux marcher, ne plus m'arrêter
Qu'importe l'allure où je vais,
Je veux marcher, ne plus m'arrêter
Qu'à la faveur de la lune
Depuis une heure, me suit ce chien
Il a l'air si tranquille,
Des lumières dansent, vacillent au loin,
J'ignorais alors qu'aussi près de ma ville
Je pouvais marcher, ne plus m'arrêter
Qu'importe l'allure où je vais,
Je vais marcher, ne plus m'arrêter
Qu'à la faveur de la lune
Des enfants nagent en file indienne,
Ils me saluent en souriant,
Une à une les idées reviennent
Doucement, je leur siffle de prendre le temps
Je veux marcher, ne plus arrêter
Qu'importe l'allure ou le vent,
Juste marcher, ne plus arrêter
Qu'à la faveur de la lune.
Source : Musixmatch
Paroliers : Vincent Brulin / Thierry Samoy / Emiliano Turi / Gael Faure
Paroles de Siffler © Peermusic France, Grand Bois, Thierry Samoy Editeur